Pour l’amour des gifs

Histoire de changer un peu des articles techniques des dernières semaines (mais on y reviendra !), aujourd’hui, j’avais envie de parler d’une de mes petites lubies d’illustratrice, à savoir les process gifs (ou gifs de processus ?). En gros, il s’agit d’un gif qui fait défiler les différentes étapes de réalisation d’une illustration numérique jusqu’au résultat final.

Celleux qui suivent ma page facebook depuis un moment en ont déjà vu passer un certain nombre. Lorsque je travaille en numérique sur une illustration, j’enregistre régulièrement des aperçus en jpeg de ce que je suis en train de faire, afin de comparer au fur et à mesure ce que j’ai changé, et parfois de revenir en arrière. Une fois l’illustration terminée, j’ai donc à ma disposition une certaine quantité d’aperçus de mes étapes, que je n’ai plus qu’à rassembler en un gif. Après avoir passé des heures sur une image, je trouve qu’il y a un côté rassérénant à la voir se construire toute seule en boucle sous mes yeux en quelques secondes. ^^

(Cliquer sur les images si les aperçus ne se déclenchent pas !)

Mais je n’ose pas diffuser systématiquement ces gifs à la suite de l’illustration sur mes réseaux, histoire de ne pas trop spammer. Alors qu’à cela ne tienne, aujourd’hui c’est le festival du gif !

Ce qui est amusant, c’est aussi qu’en les regardant à nouveau quelques années ou mois après, ces gifs me permettent de revoir des méthodes de travail que j’ai depuis abandonnées ou qui ont évolué (et qui continuent d’évoluer). En rassemblant mes gifs pour cet article, j’ai ainsi redécouvert :

Ma période lineart détaillé puis aplats puis ajouts de détails

Des exceptions (un essai des modèles 3d de ClipStudio et une illu qui était semble-t-il de l’impro totale)

Ma période croquis rapide à partir duquel on affine et détaille peu à peu (spécial couvertures)

Et enfin la période actuelle, à savoir poser des masses grossières qui seront sculptées progressivement en niveaux de gris, les couleurs étant ajoutées pratiquement à la fin.

Avec au passage le troisième gif, Première neige, qui montre un bon exemple d’une illu qui devait être un petit croquis de portrait rapide et s’est progressivement élargie au gré des idées.

Pour le moment, c’est cette dernière méthode qui me convient le mieux, elle permet d’avoir très vite une idée de la composition de l’image, de ses contrastes et des différents plans, et me paraît un peu plus rapide que les précédentes. Il est probable aussi qu’en changeant de logiciel (passage de Photoshop à Clip Studio pour les 5 dernières images), cela ait influencé ma façon de procéder.

J’espère en tout cas que cette petite rétrospective en mouvement vous aura amusé.e.s !

À bientôt,

Amaryan

4 réflexions sur « Pour l’amour des gifs »

    1. Merci à toi ! ♥ Faire les gifs m’amuse beaucoup, c’est en préparant l’article que je me suis rendue compte du côté « rétrospective » qu’ils apportaient, je suis ravie si ça a un peu d’intérêt au-delà de mon petit délire perso du coup ! ^^

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *