Gravure à l’eau-forte – Partie 1

Après la gravure sur bois, il est temps cette fois pour moi de présenter une des nombreuses techniques de gravure sur métal, l’eau-forte.

L’eau-forte consiste à recouvrir une plaque de cuivre (ou de zinc) d’un vernis spécial dit vernis dur (à l’opposé du vernis mou, une autre technique de gravure), dans lequel on viendra dessiner avec une pointe, de façon à mettre à nu le métal aux endroits désirés. La plaque ainsi travaillée est ensuite plongée dans un acide, qui viendra ronger le cuivre uniquement aux endroits où celui-ci est découvert, tandis que les zones vernies resteront inaltérées. La particularité de cette technique est donc que le graveur n’incise pas le métal en lui-même avec son outil, mais simplement le vernis, ce qui permet un travail très fluide, des traits souples assez proches du dessin. Il s’agit en outre d’une réalisation beaucoup plus rapide et moins physique que d’autres techniques de taille-douce, comme le burin, qui demande davantage de technicité pour maîtriser l’instrument.

Lire la suite