Nouveaux travaux, projets

Cette semaine et la précédente, j’ai ressorti l’encre de Chine, les pinceaux et les stylos Rotring pour deux nouveaux travaux en noir et blanc. L’un est un assez grand dessin, format 28×38 cm, qui s’inspire de la végétation de Nouvelle-Calédonie, mêlant les plantes étranges du maquis minier du Grand-Sud aux pins colonnaires (araucarias), taros, fougères que l’on retrouve dans d’autres espaces écologiques de l’archipel. Le second est un carnet accordéon, ce que l’on appelle un leporello (du nom du Valet de Don Giovanni dans l’opéra éponyme de Mozart, qui étale avec ce procédé la liste des conquêtes de son maître).

Le leporello est un support que j’aime beaucoup, le pliage des pages permet de réaliser de grandes fresques horizontales, de laisser le dessin s’étendre librement, mais aussi de créer des ruptures, des jeux, en rapprochant une page d’une autre, créant de nouvelles compositions. Les variations et possibilités sont bien plus grandes qu’avec un carnet classique.

Lire la suite